Actualité

07. févr. 2017

Les plus importants producteurs européens de pellets, en tête la Russie. ©Graphique : propelletsAustria

Production et exportation de pellets en Serbie. ©Graphique : Branko Glavonjic, Université de Belgrade, CEBC Graz, 2017.

Production de pellets dans les pays baltes. ©Graphique : Didzis Palejs, LATbio, CEBC 2017.

Chauffages à pellets en Serbie. ©Graphique : Branko Glavonjic, Université de Belgrade, CEBC Graz 2017.

Production de pellets ENplus en ex-Yougoslavie. ©Graphique : Rakos, European Pellet Council 2016

Production mondiale de pellets depuis 2000 en millions de tonnes. ©Graphique : IEA Bioenergy Task 40

La production de pellets en plein essor dans l’Europe de l’est

(ProPellets Austria) L’essor de l’industrie des pellets est constant au niveau mondial et se situe toujours autour d’un pourcentage à deux chiffres. En 2015, la production mondiale a atteint presque 30 millions de tonnes. Alors que la croissance s’est ralentie en Europe centrale, la production connaît une croissance dynamique dans l’Europe de l’est. Elle enregistre même un véritable boom dans les Balkans et les pays baltes.


En 2015, la Russie est devenue le plus grand producteur européen de pellets, avec 2.1 millions de tonnes. Le gouvernement russe a donné une forte impulsion politique en interdisant la mise en décharge des copeaux de bois. Les propriétaires de scieries sont désormais obligés de transformer cette matière première. La région productrice la plus importante d’Europe se situe aujourd’hui dans les pays Baltes – l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie – qui produisent plus de 3 millions de tonnes de pellets. De même que les pellets russes, les pellets baltes sont exportés essentiellement par la voie maritime au Danemark, en Grande-Bretagne, en Belgique ou en Suède, où ils sont brûlés dans des centrales thermiques.

ENplus
à la conquête des Balkans
Dans les Balkans, c’est principalement du bois dur qui est utilisé pour la production de pellets. La production est surtout destinée au marché italien. Mais la consommation locale aussi connaît une croissance importante. Les fabriques de pellets sont plutôt petites. Des pellets sont produis sur 54 sites rien qu’en Serbie mais seuls cinq d’entre eux affichent une production annuelle de 30’000 tonnes ou plus. Il faut souligner la volonté croissante d’améliorer la qualité des produits dont font preuve les producteurs des Balkans : un nombre toujours plus important d’entre eux sont déjà certifiés ENplus. Comme le montre le graphique de droite, plus de 400'000 tonnes de pellets de cette région étaient déjà certifiées ENplus à la fin 2015.

Le développement foudroyant des pellets en Serbie et Italie est également remarquable. Le graphique montre l’évolution des ventes de poêles-cheminées à pellets en Serbie. Ce système de chauffage confortable et avantageux est de plus en plus populaire dans la région. En Italie, plus de 2 millions de ménages se chauffent déjà avec des poêles-cheminées de ce type.

L’Autriche a cessé d’enregistrer des taux de croissance à deux chiffres. Ce sont les pays situés à la périphérie de l’Europe qui ont aujourd’hui pris le relais. Le secteur des pellets continue d’enregistrer une croissance globale de plus de 10%.


Conférence sur la biomasse d’Europe centrale

Une des conférences les plus importantes au niveau international dans le domaine de la bioénergie s’est tenue à Graz du 18 au 20 janvier. Plus de 1000 personnes venues de 40 pays y ont pris part. Le „Central European Pellets Day“ a également bénéficié d’une bonne fréquentation et d’excellents intervenants. Un extrait des conclusions les plus importantes de la conférence :

  • Le marché de l’industrie des pellets en Europe va connaître une croissance foudroyante d’ici à 2020. Dans l’intervalle, le recours aux pellets dans des centrales thermiques va passer de 8 à 18 millions de tonnes. Ce pronostic repose sur des projets déjà autorisés et financés, principalement au Danemark, aux Pays-Bas et en Angleterre.
  • La production de pellets dans l’Europe de l’Est a connu une augmentation considérable. Les Etats de l’ancienne Yougoslavie produisent déjà 1.1 million de tonnes de pellets, l’Ukraine en produit 1.3 million de tonnes (mais surtout des pellets d’origine agricole) et les trois pays baltes 3 millions de tonnes en tout. La Russie est devenue le plus grand producteur européen avec plus de 2 millions de tonnes. Plus d’infos sur l’Europe de l’Est
  • Les pellets commencent aussi à susciter un vif intérêt en Afrique où il est urgent de trouver des combustibles permettant de remplacer le charbon et le bois de chauffage, qui deviennent toujours plus difficiles à se procurer et dont la consommation entraîne une déforestation dramatique. Les pellets fabriqués à partir de paille et d’autres sous-produits agricoles à brûler dans des cuisinières performantes pourraient constituer une solution très intéressante. Des entreprises autrichiennes doivent faire bénéficier l’Afrique de leurs compétences technologiques et de leur savoir-faire.

  • Un recueil complet des thèmes abordés figure sur le site Internet de la Conférence sur la biomasse d’Europe centrale.
  • Toutes les présentations peuvent être téléchargées ici.

©Texte : Propellets Autria, ©traduction: prixpellets.ch

 

 

 

 

1 commentaires
> montrer tout
Ammar Ben Rhouma @ 10. févr. 2017 09:05

Je suis très intéressé par la production des pellets à partir des déchets des oasis actuellement inexploités.
Il s'agit de trouver un partenaire ayant les compétences technologiques nécessaires pour profiter de la valorisation de ces déchets.

Ajouter un commentaire

 
  • Heizmann

  • Fröling

  • Ökofen

  • Liebi LNC

  • Windhager

  • Tiba
 

Publicité

Ici vous trouverez les tarifs publicitaires PDF

Newsletter

 

Suivez-nous!