Actualité

24. févr. 2017

La branche a bien géré la forte demande. Elle a pu réagir à la baisse des températures et les prix sont restés stables. ©Photo: proPellets Austria

Pellets : Une hausse modeste des prix malgré la vague de froid

(AN) Malgré la vague de froid, le prix des pellets n’a augmenté que de 2% en février par rapport au mois précédent : il a passé de CHF 375.10 par tonne en moyenne en janvier à CHF 381.60 en février. La branche a bien géré une demande exceptionnellement forte. En janvier, les pellets étaient plus de 8% meilleur marché que le mazout.


En février 2017, une tonne de pellets coûtait en moyenne CHF 375.10 selon le relevé indépendant de prixpellets.ch. C’est là 3 % de moins qu’en février 2016 : le prix moyen de la tonne s’élevait alors à CHF 386.10.

La branche a fait du bon travail

„La branche a bien géré cette forte demande“, se réjouit Martina Caminada, la directrice de proPellets.ch. „Elle a pu réagir à la baisse des températures. En outre, les prix sont restés stables, ce qui me fait particulièrement plaisir.“ La demande était si importante que certains fournisseurs ont même livré le samedi. Ce sont surtout les fournisseurs qui approvisionnent leurs clients en achetant directement leur pellets à l’étranger, sans contrats de fourniture fixes, qui ont enregistré des retards de livraison. Mais l’ensemble de la branche a absorbé ces pénuries passagères, si bien que la situation n’a pas été trop critique. Les deux derniers hivers plutôt doux ont pu laisser croire aux consommateurs que celui-ci le serait également. En Suisse, on dénombre à ce jour environ 16’200 chauffages à pellets et 10’800 poêles à pellets. Près de 260’000 tonnes de pellets ont été brûlés dans ces installations en 2016. „Il est aussi encourageant de constater que la part des importations a baissé, car nous produisons davantage en Suisse“, rapporte Martina Caminada : „En 2016, la production suisse a passé de 160’000 à près de 180’000 tonnes. Les importations ont baissé de 82’000 à 61’000 tonnes.“

Une planification
prévoyante
Grâce à une bonne planification, nous avons toujours pu fournir la quantité souhaitée de pellets à nos négociants“, explique Peter Lehmann, directeur des ventes de la maison AEK Pellet AG. Cet hiver a montré une fois de plus combien ce business est tributaire des conditions climatiques. „Il y a trois cas de figure : soit nous avons produit trop de pellets, soit la production correspond à la demande soit les stocks de pellets sont pratiquement épuisés au printemps“, analyse Peter Lehmann. „Nos entrepôts sont toujours dimensionnés pour un hiver moyen plus une réserve supplémentaire. Le coût de la gestion des entrepôts constitue une part non négligeable des coûts totaux, c’est pourquoi il est très important de planifier parfaitement la production et le stockage. AEK Pellet vend presque toute sa production via son réseau de commerçants dans toute la Suisse : „Une partie de la production est directement livrée aux propres réseaux thermiques d’AEK.“

Prix des pellets en Suisse >>


8% meilleur marché que le mazout

En janvier 2017, les pellets étaient 8% meilleur marché que le mazout : le mazout coûtait en moyenne 8.31 centimes par kilowattheure, contre 7.56 centimes pour les pellets. Avec un prix au kilowatt de 9.36 centimes, le gaz naturel était 22 % plus cher que les pellets.

Comparaison des combustibles en Suisse >>



En Europe, les hivers trop cléments rendent les gens moins prévoyants
„Avec la douceur de ces derniers hivers, une partie de la population néglige de faire le plein de combustible durant la bonne saison, ce qui est habituellement l’usage en Allemagne,“ explique Martin Bentele, le directeur de l’association allemande du bois énergie et des pellets (DEPV). Le mois de janvier très froid que nous avons connu a entraîné une hausse de la demande et des retards dans les livraisons, ce qui s’explique plutôt par une capacité de livraison limitée que par la situation d’approvisionnement. „Les propriétaires de chauffages qui ne s’attendaient pas à un vrai hiver et qui ont abordé la saison froide avec des silos à moitié vides, doivent s’accommoder d’un délai de livraison de quelques jours si l’hiver est froid. C’est comme ça.“

Prix des pellets en Allemagne >>

Diminution des c
ommandes en mars
Cette demande très importante a parfois donné lieu à des délais de livraison pouvant atteindre trois semaines en Autriche. Christian Schlagitweit de proPellets Austria précise toutefois que „les cas d’urgence avec des silos vides ont presque toujours été traités en priorité et rapidement approvisionnés.“ Certains propriétaires de chauffages à pellets ont pu patienter en se procurant des pellets en sacs. „Quand on chauffe aux pellets, on a toujours intérêt à surveiller l’état du stock et à ne pas attendre de ne plus avoir d’eau chaude pour commander des pellets !“ recommande Christian Schlagitweit avant d’ajouter : „Les consommateurs industriels et les institutions publiques ont été approvisionnés dans les temps impartis et en toute fiabilité.“ Compte tenu du fait que la demande reste importante, il y a toujours un retard dans le traitement des livraisons. Il faut cependant s’attendre à une diminution des commandes en mars. Christian Schlagitweit tire un grand coup de chapeau aux fournisseurs de pellets : „Ils ont fait preuve d’un investissement remarquable. Ils ont travaillé avec des conditions de route difficiles, dans la neige et le froid mordant, ils ont fait beaucoup d’heures supplémentaires, y compris le samedi !“ Une peine qu’ils auraient pu s’épargner si leurs clients s’étaient montrés un peu plus prévoyants.

Prix des pellets en Autriche >>

©Texte : Anita Niederhäusern, éditrice de prixpellets.ch et de ee-news.ch

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 
  • Heizmann

  • Fröling

  • Ökofen

  • Liebi LNC

  • Windhager

  • Tiba
 

Publicité

Ici vous trouverez les tarifs publicitaires PDF

Newsletter

 

Suivez-nous!