Actualité

13. juin 2017

110’000 tonnes ont été produites en Slovénie en 2015, 150’000 tonnes ont été importées et 122’000 tonnes exportées. Il en résulte une consommation nationale de 138’000 tonnes.

Slovénie : un pays très boisé découvre les pellets

(©BJ) La Slovénie a produit 110’000 tonnes de pellets en 2015. Ce pays convient très bien à la mise sur pied d’une filière économique des pellets car il possède de grandes étendues de forêt et une industrie de transformation du bois fortement axée sur l’exportation. L’industrie slovène du bois compte 3600 entreprises employant plus de 33’000 collaborateurs.


L’industrie du bois est très développée dans le pays avec la production de contreplaqué et de panneaux de particules, la fabrication d’éléments de meubles et d’éléments de construction en bois pour l’industrie du bâtiment, de cellulose et de papier, de carton et de matériel d’emballage. L’économie du bois compte parmi les employeurs les plus importants, en particulier dans les zones rurales. A l’échelle nationale, elle contribue à raison de trois bons pour cent à la valeur ajoutée brute de l’industrie de transformation – un pourcentage au-dessus de la moyenne de l’UE.

Surface forestière de
près de 1.2 million d’hectares
La Slovénie est un des pays les plus boisés d’Europe. Le 60% environ du pays (qui équivaut plus ou moins à la superficie du Land de Hesse) est boisé, ce qui correspond à une surface boisée totale de presque 1.2 million d’hectares. Seules la Suède et la Finlande montrent des proportions de forêt plus élevées en Europe. Ces forêts sont à 72 pour cent la propriété de particuliers. Il s’agit pour la plupart de très petites surfaces ; le propriétaire forestier moyen possède tout juste 2.6 hectares. La forêt représente une source de revenus importante pour les fermes, en particulier dans les régions vallonnées.

Ces forêts se composent à 53 pour cent de feuillus, à 47 pour cent de conifères. Parmi les 71 essences naturellement répandues en Slovénie, on trouve 61 espèces de feuillus. Les principales espèces de feuillus sont le hêtre et le chêne, les conifères les plus représentés l’épicéa et le sapin blanc.

Une grande partie des forêts sont difficiles d’accès en raison de la topographie du pays. Plus d’un tiers de la surface de la Slovénie est situé à plus de 600 mètres d’altitude, ce qui explique que la forêt y ait subi moins d’interventions par le passé que dans la plupart des autres pays d’Europe centrale. Ces surfaces sont souvent d’une grande valeur écologique : 32 pour cent de la surface du pays sont protégés au titre de sites Natura 2000 et le parc national du Triglav représente à lui seul quatre pour cent de cette surface.


31% de croissance forestière
Au cours des cinquante dernières années, la surface boisée s’est accrue de 31 pour cent et la réserve de bois a même augmenté de 150 pour cent environ. Cette réserve s’élève aujourd’hui à 200 mètres cubes par hectare. Compte tenu de l’exploitation extensive des surfaces, ce chiffre est inférieur d’un tiers à celui de l’Allemagne. Ce qui tient aussi au fait que la proportion de gros arbres est encore assez faible.

Jusqu’ici, l’exploitation du bois des forêts slovènes est restée inférieure à la croissance. Celle-ci est de 6 bons mètres cubes par hectare, soit une quantité de 7.4 millions de mètres cubes à l’échelle du pays. Le bois récolté en représente près de la moitié.

Où vont ces pellets ?
110’000 tonnes ont été produites en Slovénie en 2015. Où vont ces pellets ? Si l’on considère le marché slovène, on voit apparaître une lacune en ce qui concerne la consommation effective. Gernot Stadloberm, de l’entreprise slovène de commerce de pellets Peleti Ekspresm, a analysé les chiffres, mais ils ne concordent pas parfaitement. Une chose est sûre : les exportations concernent presque exclusivement l’Italie.

Il y a d’une part les balances commerciales. 110’000 tonnes ont été produites dans le pays en 2015, 150’000 tonnes ont été importées et 122’000 tonnes exportées. Il en résulte une consommation nationale de 138’000 tonnes.

Et pourtant personne ne sait exactement ce qu’il en est de cette consommation, bien qu’il y ait quelques chiffres qui semblent fiables. Plus de 6000 chaudières à pellets ont été installées en Slovénie depuis 2011, comme nous l’apprennent les données d’un programme promotionnel. L’Etat soutient en effet l’achat d’une installation de chauffage à pellets avec un taux pouvant atteindre 25 pour cent.

Les chaudières à pellets
Les chaudières à pellets subventionnées au cours des dernières années totalisent une puissance de combustion de 160’000 kilowatts. Il s’agit là également d’un chiffre avéré. En admettant une durée de combustion de 1000 heures à pleine charge, Gernot Stadlober obtient une consommation annuelle de pellets d’environ 37’000 tonnes. A cela s’ajoutent environ 2000 chaudières installées avant 2010, ce qui représente selon notre homme une consommation annuelle de 12’000 autres tonnes.

Les poêles-cheminées
Gernot Stadlober prend en compte une consommation annuelle de 2000 autres tonnes pour les 550 poêles-cheminées du pays, qui totalisent une puissance de combustion de 7300 kilowatts, et obtient ainsi une consommation totale de 51’000 tonnes.

Les grandes chaudières
Il y a encore en Slovénie environ 500 grandes chaudières à pellets caractérisées par une puissance de combustion moyenne de 150 kilowatts. Si l’on ajoute 1500 heures à pleine charge par année pour ces chaudières, on obtient 26’000 autres tonnes de consommation annuelle de combustible. Ce qui nous donne au final 77’000 tonnes. On aboutit ainsi à un écart de 61'000 tonnes – mesuré en utilisant la consommation estimée, découlant des échanges commerciaux.

Gernot Stadlober suppose que la cause de cet écart réside dans les poêles et brûleurs à pellets qui n’ont pas fait l’objet d’un soutien de l’Etat. Avant d’aboutir à cette conclusion : „Nous devons nous efforcer d’obtenir des données plus fiables sur le marché, qui sont à la base de toutes les décisions commerciales.“

Première entreprise commerciale certifiée ENplus
Car si Peleti Ekspres ne connaît pas les chiffres exacts, on peut supposer que personne ne les connaît. L’entreprise appartient selon ses propres indications aux principaux fournisseurs de pellets en vrac du pays et son image est celle d’une entreprise de qualité, la première entreprise commerciale certifiée ENplus de Slovénie. L’entreprise, qui existe depuis 2006, a des origines autrichiennes puisqu’elle a été fondée collectivement par le marchand de pellets Gernot Stadlober et le fabricant autrichien de chaudières KWB.

Un commerce qui porte la marque de l’étranger
Le commerce slovène des pellets est fortement marqué par ses partenaires étrangers. Des entreprises extérieures sont même engagées dans la production de ces pellets. Le plus grand fabricant slovène de pellets est l’entreprise Enerles d.o.o., qui a été fondée par l’exploitation forestière de Gozdno gospodarstvo Postojna d’entente avec un partenaire italien. Sa fabrique de Pivka produit 60'000 tonnes de pellets par année, ce qui représente une bonne moitié de la production nationale totale.


118'000 tonnes vers l’Italie
L’entreprise travaille principalement pour le marché italien, qui prend 80% de la production sous la marque Enerles. Les exportations de pellets slovènes concernent presque exclusivement l’Italie ; en 2015, 118'000 tonnes sur un volume d’exportations de 122’000 tonnes sont allées à ce pays frontalier. Les importations proviennent surtout de Roumanie (70'000 tonnes) et de Bosnie-Herzégovine (30’000 tonnes), et de plus petites quantités d’Autriche et de Croatie.

Construction de chaudières en Slovénie
Depuis de nombreuses années, on construit aussi des chaudières en Slovénie. L’entreprise Valher, qui fabrique des chaudières depuis 1971, a commencé à développer des chaudières à pellets il y a dix ans. Aujourd’hui, elle propose différents modèles et notamment un kit composé d’un brûleur à pellets avec système de régulation et d’un réservoir à pellets d’une capacité de 150 kilos.

Une solide industrie des pellets s’est ainsi développée au cours de ces dernières années en Slovénie. Mais les entreprises souhaitent un peu plus de soutien de l’Etat sur un point : en Slovénie, les pellets sont toujours taxés au taux plein de TVA alors que dans d’autres pays, comme l’Allemagne, par ex., les pellets sont soumis à un taux réduit.

©Texte : Bernward Janzing

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 

    El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

    Obtener Adobe Flash Player


  • Heizmann

  • Liebi LNC

  • Windhager

  • Schmid energy solutions
 

Publicité

Ici vous trouverez les tarifs publicitaires PDF

Newsletter

 

Suivez-nous!