Actualité

14. sept. 2017

National : l'industrie du bois devrait pouvoir plus facilement défricher

(ATS) L'industrie du bois devrait pouvoir plus facilement défricher la forêt, par exemple pour déplacer des exploitations situées en zone urbanisée. Par 102 voix contre 79, le National a donné suite mardi à une initiative parlementaire d'Erich von Siebenthal (UDC/BE). Le Conseil des Etats doit encore se prononcer.


Les entreprises de la filière du bois, notamment les scieries, sont confrontées à de graves défis. L'industrie du bois doit pouvoir occuper des terres en lisière de forêt. Les zones non boisées n'offrent en effet pas assez de surfaces à des activités nécessitant de vastes espaces, notamment pour le stockage, a fait valoir la minorité de la commission, qui a eu gain de cause devant le plénum.

Pour la majorité de la commission en revanche, les propositions d'Erich von Siebenthal ne résoudront pas les problèmes. Bien qu'elle comprenne les soucis de l'industrie du bois, il n'est pas question d'affaiblir la protection des forêts contre les coupes rases. La croissance de la forêt ne concerne que la région alpine et les zones boisées du Plateau doivent à tout prix être préservées. "Les Suisses aiment leurs forêts, 85% aiment s'y balader", c'est un espace de détente et naturel apprécié de la population, a argumenté en vain Benoit Genecand (PLR/GE). "Je ne pense pas qu'elle se réjouirait de la venue d'une scierie à la place de forêts", amenant du bruit et nuisant au paysage.

L'idée de M. von Siebenthal n'est pas d'implanter des grandes usines à la place des forêts, mais d'avoir la possibilité de déplacer l'industrie du bois en zone urbaine afin de préserver les zones rurales, a rétorqué Pierre-André Page (UDC/FR).

Texte : ATS

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 
  • Heizmann

  • Fröling

  • Ökofen

  • Liebi LNC

  • Windhager

  • Tiba
 

Publicité

Ici vous trouverez les tarifs publicitaires PDF

Newsletter

 

Suivez-nous!