Actualité

11. déc. 2017

Un simple raccord et c’est parti : l’installation fournit de la chaleur, également dans une plage de hautes températures, et/ou de l’eau chaude. Photo : A. Niederhäusern

Jean-Claude Barras, directeur du Groupe E Entretec, explique le fonctionnement de la « Pelletbox ». Photo : A. Niederhäusern

Le chauffage à pellets mobile installé sur le terrain de la Blue Factory, à Fribourg. Photo : A. Niederhäusern

Chauffage à pellets mobile :120 kW de puissance pour une consommation de7 tonnes et 30 jours d’autonomie

(AN) Depuis une année, un chauffage à pellets de 120kW chauffe un ancien bâtiment sur le terrain de la Blue Factory, à Fribourg : il s’agit d’un chauffage mobile logé dans un conteneur, avec le réservoir de pellets. „Il va rester ici pour une durée totale de deux ans environ“, explique Jean-Claude Barras, directeur du Groupe E Entretec.


Ce chauffage à pellets mobile, le premier de ce type, a été développé et construit par le Groupe E Entretec. „Le conteneur est dimensionné précisément pour accueillir le chauffage, le système de commande, un réservoir de 1000 litres, un dispositif d’expansion ainsi qu’un silo à pellets de 13 mètres cubes“, explique Jean-Claude Barras. Le bâtiment chauffé aux pellets sur le terrain de la Blue Factory, est voué à la démolition. Le bâtiment qui le remplacera sera relié au chauffage à distance alimenté par l’usine d’incinération des déchets. En attendant, le vieux bâtiment est chauffé avec cette installation mobile.

Remplacer des installations fossiles
„Nous possédons 40 chauffages mobiles“, mentionne Jean-Claude Barras. Celui-ci est le premier à fonctionner avec des pellets. „Un de ses grands avantages est que nous pouvons le transporter avec le silo à pellets rempli et que nous n’avons plus qu’à le déposer n’importe où“, poursuit ce spécialiste en chauffage. Dès l’année prochaine, deux autres conteneurs mobiles à pellets remplaceront des installations fossiles. „Nous pouvons augmenter la puissance jusqu’à 300 kilowatts“, indique le directeur du Groupe E Entretec. Jusqu’à 150 kilowatts, on peut se contenter d’un conteneur mais pour 300 kilowatts, il en faut deux. „Le silo est placé dans le conteneur du haut et celui du bas abrite la chaudière, le système de distribution de la chaleur, un réservoir et le reste des dispositifs techniques.“ Un réservoir est en tous les cas intéressant pour que le chauffage fonctionne le plus efficacement possible.

Les chauffages mobiles sont par exemple utilisés lors d’assainissements de chauffages ou de travaux d’entretien ou pour alimenter des bâtiments en construction mais aussi en cas de panne inopinée d’un système de chauffage. „Ils sont aussi utiles lors du développement de réseaux de chauffage à distance. Le canton de Genève nous a, par exemple, explicitement demandé des solutions de chauffage mobile et durable. Notre nouveau conteneur à pellets constitue une solution parfaite à cet égard“, rapporte Jean-Claude Barras.

Possible d’y adjoindre la production d’eau chaude
Seuls des Best Pellets de Düdingen sont brûlés dans le conteneur à pellets de Fribourg. Un extracteur rotatif a été aménagé afin d’utiliser au mieux la capacité du silo. Les pellets sont ensuite conduits au chauffage au moyen d’une vis sans fin. „En installant le fond incliné habituel, nous aurions perdu une place précieuse. Afin d’exploiter le mieux possible la place disponible et de vider complètement le silo, nous avons aussi opté pour un modèle carré“, explique Jean-Claude Barras. Le chauffage KWB de la Blue Factory fournit uniquement de la chaleur. Mais il serait aussi possible d’y adjoindre la production d’eau chaude. Tout est prévu sur le plan technique, il n’y aurait qu’à raccorder les tubes flexibles.

„Les sept tonnes de pellets stockées dans le silo assurent environ un mois d’autonomie de chauffage au bâtiment. L’évacuation des cendres ne représente pas une tâche trop fastidieuse car elle ne se fait pas à intervalles rapprochés.“ Le chauffage est évidemment contrôlé par télésurveillance. „Nos conteneurs à pellets sont pensés pour une utilisation d’un à deux mois mais ils peuvent aussi être utilisés beaucoup plus longtemps si nécessaire, même pendant plusieurs années comme c’est le cas ici“, conclut Jean-Claude Barras.

©Texte : Anita Niederhäusern, rédactrice et éditrice d’ee-news.ch et de prixpellets.ch

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 

    El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

    Obtener Adobe Flash Player


  • Heizmann

  • Liebi LNC

  • Windhager

  • Schmid energy solutions
 

Publicité

Ici vous trouverez les tarifs publicitaires PDF

Newsletter

 

Suivez-nous!