Actualité

05. juin 2018

L’exemple du «Holzkreislauf Liechtenstein» («Cycle du bois du Liechtenstein») présenté dans la brochure montre comment l’amélioration de la qualité des plaquettes commence avec la logistique du bois-énergie. ©Photo : Energie-bois Suisse

Energie-bois Suisse : Amélioration de la qualité des plaquettes

(Energie-bois) La qualité des plaquettes est d’une importance cruciale pour le bon fonctionnement des chauffages automatiques au bois à faibles émissions et nécessitant peu d’entretien. Un grand nombre de producteurs, de propriétaires forestiers, de planificateurs et d’exploitants d’installations peuvent tirer profit du potentiel énorme offert par l’amélioration de la qualité des plaquettes pour une exploitation peu polluante et sans dysfonctionnement des installations. (Text auf Deutsch >>)


Notre nouvelle brochure «Plaquettes de bois de qualité optimale», publication n° 406, traite de l’amélioration de la qualité des plaquettes. Les plaquettes sont fabriquées à partir de diverses matières premières telles que le bois, les résidus de bois, le bois hors forêt ou le bois usagé et peuvent donc présenter des qualités très différentes. Les principaux types sont présentés dans la brochure.

Critères d’exigence des chauffages à plaquettes

Les chauffages au bois requièrent une pénétration uniforme de l’air primaire de combustion dans un lit de combustible stable et de hauteur uniforme afin d’assurer une combustion sans zone non-enflammée dans le lit de combustible. Cela garantit une distribution d’air constante et régulière dans le combustible. La qualité des plaquettes peut également avoir un impact sur le bon fonctionnement des systèmes d’extraction et de transport.

Préparation du bois pour en faire des plaquettes
La déperdition des nutriments lors de la transformation des résidus de coupe est un thème à ne pas négliger. Les facteurs mécaniques des engins jouent un rôle majeur dans la transformation du bois en plaquettes. Le degré d’expérience de l’opérateur de la machine joue également un rôle décisif.

Préséchage du bois
Le séchage des plaquettes par stockage est un processus lourd et coûteux. Il est donc d’autant plus surprenant que la plupart des rapports et documents disponibles ne se soient pas encore attardés sur la question du préséchage du bois non déchiqueté stocké en piles, qui est rentable et efficace. Vous trouverez de plus amples informations dans la brochure.

Perte de matière lors du séchage naturel
Le séchage naturel des plaquettes permet de réduire le taux d’humidité du bois, mais provoque également une perte de substance. La cause de cette perte de substance et, par conséquent, d’énergie réside dans des processus de dégradation physiques, chimiques et, surtout, (micro)biologiques qui se déroulent dans une certaine plage de taux d’humidité et de température. Les plaquettes de bois humides sont colonisées par des champignons et des bactéries lignivores. Des proportions élevées de matières fines, d’écorce et de déchets verts accélèrent le développement de ces derniers. Le stockage du bois déchiqueté engendre une plus forte perte de substance que le stockage du bois non déchiqueté.

Stockage des plaquettes
Informez-vous sur les principes de base du stockage des plaquettes et les critères importants du stockage en plein air et en entrepôt, car ils ont un impact décisif sur leur qualité.

Tamisage des matières fines
Les principaux systèmes de tamisage des matières fines et des surlongueurs sont présentés et le processus lui-même avant et/ou après le séchage est expliqué.


Séchage des plaquettes par procédé technique
Pour obtenir un taux d’humidité de 30 %, un temps de séchage allant jusqu’à six mois est nécessaire pour les stocks sous toiture. Compte tenu de cette longue durée et de l’encombrement important des stocks, le séchage «technique» des plaquettes par des sources d’énergie externes s’impose comme une évidence.

Logistique régionale du bois-énergie
L’exemple du «Holzkreislauf Liechtenstein» («Cycle du bois du Liechtenstein») présenté dans la brochure montre comment l’amélioration de la qualité des plaquettes commence avec la logistique du bois-énergie. Dès l’aménagement des piles en forêt, une distinction est opérée entre le bois-énergie rond (grume) destiné aux installations anciennes ou de petites dimensions, et les rémanents de coupe destinés aux foyers à grille d’avancement de grandes dimensions. Là aussi, l’énorme potentiel du préséchage du bois non déchiqueté est exploité de manière optimale.

Contrôle de qualité
L’évaluation de la qualité des plaquettes sans instruments de laboratoire exige une grande expérience. Il existe toutefois des outils et des astuces qui permettent de l’estimer grossièrement pour un investissement relativement limité.

Pour une mesure précise du taux d’humidité, il est recommandé de procéder au séchage au four selon la norme SN EN14774-2. Vous trouverez plus d’informations dans la brochure.

Brochure «Plaquettes de bois de qualité optimale» >>

Texte : Energie-bois Suisse

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 
  • Heizmann

  • Ökofen

  • Liebi LNC

  • Windhager

  • Schmid energy solutions

  • El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

    Obtener Adobe Flash Player

 

Publicité

Ici vous trouverez les tarifs publicitaires PDF

Newsletter

 

Suivez-nous!