Actualité

Production, livraison et combustion des pellets

On utilise de la sciure et des copeaux provenant de l’industrie de transformation du bois pour produire des pellets de 5 à 45 mm de long, de forme cylindrique. Certains fabricants fabriquent aussi des pellets avec du bois récolté en forêt. Avant de presser les pellets, les copeaux humides doivent être séchés. L’énergie nécessaire est généralement fournie par la combustion des écorces résultant du travail du bois dans la scierie. Après le séchage, les copeaux sont broyés et on les fait passer sous haute pression à travers les trous d’une matrice, un peu comme on procéderait avec un hachoir à viande. On obtient ainsi la forme typique des pellets.

Pour faciliter le processus de pressage, on ajoute de petites quantités (max. 1,8 %) d’amidon de maïs. Certains producteurs ont mis au point des procédés qui ne nécessitent pas d’amidon de maïs. Les pellets chauffés par le pressage sont refroidis, tamisés puis stockés dans des silos pour être livrés au client ou emballés dans des sacs.

Lorsqu’un client commande des pellets en vrac, ceux-ci sont livrés par camion-silo et transportés au local de stockage au moyen d’un tuyau.

Combustion efficace et régulière
Grâce aux propriétés homogènes du combustible, les chauffages à pellets se caractérisent par une combustion très efficace et régulière et produisent peu de cendres.

Haute densité énergétique et faible pourcentage d’énergie grise
Selon le type de bois, la densité des pellets est de 1,5 à 2 fois plus élevée que celle des bûches. 2 kilos de pellets permettent de remplacer 1 litre de mazout et ne nécessitent que deux fois plus d’espace de stockage. La production des pellets nécessite beaucoup moins d’énergie que ne pourrait le suggérer l’ensemble du processus de production. La proportion d’énergie grise dans les pellets ne dépasse pas 10%.

Type de livraison
La Suisse dispose d’un approvisionnement fiable en pellets tout au long de l’année. Les pellets sont proposés en trois variantes différentes :

  • en sacs de 15-25 kg
  • en « big bags » de 500 à 1000 kg
  • livraison en vrac dans un camion-pompe pour silo

Combustion respectueuse de l’environnement
Comme l’arbre prélève la même quantité de CO2 dans l’air lors de sa croissance que le bois en libère durant sa combustion, les combustibles ligneux empêchent une augmentation de la concentration de CO2 dans l’air. Même en tenant compte de l’énergie fossile utilisée pour produire et transporter les pellets, on économise plus de 95% de CO2 par rapport à l’utilisation de mazout de chauffage. Tel est le résultat d’une étude portant sur l’énergie nécessaire à la production de pellets en Autriche.

Faibles émissions
Un des gros atouts écologiques du chauffage aux pellets réside dans le niveau extraordinairement bas des émissions. Le fait que le combustible soit sec et homogène, la régulation électronique de l’air de combustion et une chambre de combustion extrêmement chaude assurent une combustion optimale et non-polluante. Par exemple, une chaudière à pellets installée dans une grande maison individuelle produit moins de 1 kg de cendres par année, ce qui est extrêmement peu.

Le transport ne représente que 1 % de l’énergie totale
Le transport ne représente qu’une très faible proportion de l’énergie totale requise. En supposant une distance de transport de 100 kilomètres entre la fabrique de pellets et le consommateur final, seul 1 % environ de l’énergie contenue dans les pellets est nécessaire au transport.

Source : Relevés auprès de huit fabriques de pellets en Autriche

Souce: proPellets Austria

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 
  • Schmid energy solutions

  • El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

    Obtener Adobe Flash Player


  • Heizmann

  • Ökofen

  • Liebi LNC

  • Windhager
 

Publicité

Ici vous trouverez les tarifs publicitaires PDF

Newsletter

 

Suivez-nous!