Actualité

23. juil. 2019

Le bois d'énergie de copeaux (1.16 million de m3, +10%) et le bois d’industrie (0.59 million de m3, +16%) ont aussi contribué à ce qui est la deuxième plus importante récolte de ces dix dernières années.

Statistique forestière suisse 2018 : Grosse récolte de bois en 2018 en conséquence du bostryche, de la sécheresse et des tempêtes

(OFS) 5.2 millions de mètres cubes de bois ont été récoltés en 2018, soit 11% de plus que l’année précédente. Cette hausse sensible est due avant tout à la prolifération des bostryches, qui ont profité de la sécheresse, et aux dégâts causés par les tempêtes de début 2018. C’est la première fois depuis 2011 que la récolte dépasse 5 millions de mètres cubes. Ces données proviennent de la statistique forestière de l’Office fédéral de la statistique (OFS) et du réseau d'exploitations forestières de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). (Text auf Deutsch >>)

En 2018, comme l’année précédente, la récolte a augmenté pour tous les assortiments de bois, sauf pour le bois d'énergie en bûches. La hausse a été particulièrement forte pour le bois de grumes, dont la récolte a atteint 2.7 millions de m3 (hausse de 14%). Le bois d'énergie de copeaux (1.16 million de m3, +10%) et le bois d’industrie (0.59 million de m3, +16%) ont aussi contribué à ce qui est la deuxième plus importante récolte de ces dix dernières années. Pas de changement, en revanche, pour le bois d'énergie en bûches, qui poursuit sa tendance à la baisse: environ 0.74 million de m3 en 2018, soit un peu moins que l’année précédente.

La récole de bois de feuillus est en léger recul: 1.6 million de m3. La récolte de bois de résineux a augmenté de 0.6 million de m3 pour atteindre un total de 3.6 millions de m3. L’épicéa, essence principale pour la production de bois, a été particulièrement touché par les bostryches, ce qui a contraint les propriétaires forestiers à couper nettement plus de résineux que prévu.

De grandes différences entre les régions
C’est sur le Plateau que la récolte de bois a de loin le plus augmenté par rapport à l’année précédente (2,14 millions de m3, +22%). La hausse a été moyenne dans les Préalpes (1.13 million de m3, +8%) et dans les Alpes/Sud des Alpes (0.87 million de m3, + 6%). Dans le Jura, la récolte n’a pratiquement pas changé par rapport à l’année précédente (1.05 million de m3). Ces chiffres montrent que c’est sur le Plateau que le bostryche a été le plus actif au cours de l’été sec de 2018.

Les plus importantes quantités de bois ont été récoltées dans les cantons de Berne (0,99 million de m3), Zurich (0,51 million de m3), Argovie (0,45 million de m3) et Vaud (0,40 million de m3). Ensemble, ces quatre cantons, qui possèdent d’importantes surfaces forestières sur le Plateau, totalisent près de la moitié du bois récolté en Suisse en 2018.

Pas de gros déficit, malgré une situation économique tendue
Les quelque 670 entreprises forestières de Suisse ont enregistré des recettes cumulées de 539 millions de francs en 2018. Leurs dépenses se sont élevées à 578 millions de francs. Il en résulte, malgré le contexte économique difficile, un déficit semblable à celui de 2017, soit approximativement 39 millions de francs. L’indice des prix à la production montre que le prix du bois brut des grumes de résineux a baissé d’environ 2% par rapport à l’année précédente. Malgré les grandes quantités de bois endommagé mis sur le marché, la baisse des prix est donc restée limitée pour l’assortiment principal. Dans ces conditions, près de la moitié des entreprises forestières Suisse ont affiché un résultat d’exploitation positif.

Les entreprises du réseau d’exploitations forestières (160 entreprises sélectionnées), qui n’ont pas été épargnées par les bostryches (récolte en hausse de 13%), ont même vu leur situation financière s’améliorer. Les coûts ont pu être réduits dans le secteur de l’exploitation forestière, où le résultat moyen par hectare de surface forestière productive s’est amélioré de 7 francs. Les recettes des prestations de services (+9 francs/ha) et de la production de biens (+5 francs/ha) ont également contribué à limiter les déficits des entreprises du réseau à 42 francs par hectare (année précédente: 63 francs/ha).

Statistique forestière 2018 avec des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques >>

Texte : Office fédéral de la statistique (OFS)

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 
  • Liebi LNC

  • Windhager

  • El contenido de esta página requiere una versión más reciente de Adobe Flash Player.

    Obtener Adobe Flash Player


  • Heizmann

  • Ökofen
 

Publicité

Ici vous trouverez les tarifs publicitaires PDF

Newsletter

 

Suivez-nous!