Actualité

23. janv. 2020

Les pellets alimentant la flamme olympique avaient été produits par Enerbois, la plus grande centrale de biomasse de Suisse romande, à base d’énergie 100% renouvelable. Image: Lignum

Les Jeux Olympiques de la Jeunesse 2020 : La flamme olympique de Lausanne était alimentée par de pellets

(CP) Moins de 30 secondes! C’est ce qu’il fallait à la forêt suisse pour produire le volume de bois nécessaire à alimenter la flamme des Jeux Olympiques de la Jeunesse Lausanne 2020 pendant 13 jours en janvier. D’ailleurs, la flamme a été alimentée à 100% au bois suisse. (Text auf Deutsch >>).

Pour la première fois de l’histoire des Jeux Olympiques modernes, la flamme des Jeux Olympiques de la Jeunesse Lausanne 2020 avait été alimentée par du bois local, le combustible éco-responsable par excellence. Cette innovation écologique, simple de prime abord, était en réalité le fruit d’une recherche poussée et la résultante d’une collaboration étroite menée par Lignum Vaud, Partenaire Institutionnel de Lausanne 2020, et les sociétés Enerbois, Fireforce Technology et O.Bise. Une réussite collective, à l’image d’un relais de flamme.

Innovation et durabilité
La prouesse technologique réside essentiellement dans la conception d’un brûleur capable de délivrer une flamme entièrement autonome pendant des cycles de 24 heures, contrainte fixée par le comité d’organisation de Lausanne 2020. Mise au point par une équipe de chercheurs et d’industriels locaux, dont Fireforce Technology, ce brûleur révolutionnaire a pris place dans une vasque au design inspirant, conçue par l’étudiant François Lafortune de l’Ecole Cantonale d’Art de Lausanne (ECAL), et construite par les apprentis du C-For ! et de l’Ecole de la Construction.

Du bois c’est bien, du bois suisse c’est mieux
Les pellets alimentant la flamme olympique avaient été produits par Enerbois, la plus grande centrale de biomasse de Suisse romande, à base d’énergie 100% renouvelable. Aucune énergie fossile n’est employée pour leur production, la sciure nécessaire étant séchée par la chaleur issue des gaz de combustion de la chaudière. En outre, les faibles distances d’acheminement jusqu’au site des JOJ, assurées par la société O.Bise, ont offert une empreinte carbone extrêmement faible.

Texte: Lignum

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 
  • Tiba

  • Heizmann

  • Fröling

  • Ökofen

  • Liebi LNC

  • Windhager
 

Publicité

Ici vous trouverez les tarifs publicitaires PDF

Newsletter

 

Suivez-nous!