Actualité

21. juil. 2021

Récolte de bois, en 2020. ©Photo : OfS

Comptes d’exploitation d’une sélection d’entreprises sylvicoles, en2020. ©Photo : OfS

Surfaces forestières par catégorie de propriétaire, en2020. ©Photo : OfS

Statistique forestière suisse : De nouveau davantage de bois exploité en 2020 - augmentation de la production de bois déchiqueté

(OFS) Au total, 4.8 millions de mètres cubes de bois ont été récoltés en 2020, soit 4% de plus qu’au cours de l’année précédente. C’est 1% de plus que la moyenne des années 2016 à 2019. Dans le domaine du bois d’énergie, la quantité récoltée a augmenté pour le bois déchiqueté, mais diminué pour les bûches. On a par ailleurs planté davantage de feuillus, mais moins de résineux. Ces données sont tirées de la statistique forestière établie par l’Office fédéral de la statistique (OFS) et du Réseau des exploitations forestières de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).

La quantité de bois récolté en 2020 était donc nettement plus faible qu’en 2018, année où elle avait atteint 5.2 millions de m3 en raison de la prolifération du bostryche, de la sécheresse estivale et des tempêtes hivernales.

Résineux en hausse de 8%, feuillus en baisse de 3%
En 2020, la récolte de bois de résineux a atteint 3.4 millions de m3, soit 8% de plus qu’en 2019. La tendance à la hausse observée depuis 2016 pour la quantité de résineux récoltée en Suisse s’est donc poursuivie. La quantité de bois de feuillus récoltée dans les forêts de Suisse a par contre continué de baisser: elle était de 1.4 million de m3 en 2020 (–3% par rapport à 2019).

Augmentation de la production de bois déchiqueté
Le bois déchiqueté n’a cessé de gagner en importance au fil des ans parmi les produits de l’exploitation du bois: 1.2 million de m3 du bois récolté a été transformé en copeaux en 2020, ce qui correspond à une hausse de 5%. Cette tendance se poursuit depuis 2016. La récolte de bois d’énergie en bûches ne cesse par contre de diminuer: de 0.75 million de m3 en 2016, elle est passée à 0.70 million de m3 en 2020. Celle de grumes, de 2.3 millions de m3 (principal assortiment de la forêt suisse), s’est accrue de 5% en 2020 après avoir fortement baissé en 2019.

Les grumes résineuses représentaient toujours en 2020 la plus grande part de l’assortiment en termes de quantité, avec plus de 2.1 millions de m3 (+6%). Le bois d’énergie de feuillus en copeaux, longtemps en deuxième position sur la liste de l’assortiment avec plus de 0.6 million de m3, a cédé la place aux copeaux de résineux (0.67 million de m3; +14%) en 2020, avec 0.58 million de m3 (–4%). Cette évolution a été renforcée par les répercussions de la prolifération du bostryche en 2018.

Davantage de feuillus plantés en raison des changements climatiques et du bostryche
La sylviculture repose sur une planification à long terme. Le peuplement d’arbres est étendu en prévision des besoins des générations futures. Cette extension se fait par régénération naturelle et par des plantations ciblées. En 2020, les plantations de feuillus se sont étendues avant tout sur le Plateau (563’000 arbres; +9%), alors que celles de résineux ont perdu du terrain, avec 439’000 arbres (–8%).

Entre 2016 et 2018, année où le bostryche a proliféré, le nombre de résineux plantés était supérieur à celui des feuillus. 2019 a marqué un tournant qui s’est confirmé en 2020. Une évolution qui s’explique selon les experts, par les avantages que présentent les feuillus par rapport aux changements climatiques attendus, et par les ressources croissantes requises pour lutter contre le bostryche.

Un découvert de 44 millions de francs pour les entreprises forestières
Les 660 entreprises forestières suisses ont enregistré des recettes cumulées de 525 millions de francs (–2%) en 2020. Leurs dépenses se sont élevées à 569 millions de francs (–1%). Il en résulte un défaut de couverture de 44 millions de francs. C’est 5% de plus qu’en 2019 et 13% de plus que pendant la période de 2016 à 2019.

Les entreprises du réseau des exploitations forestières (160 entreprises sélectionnées) qui tiennent une comptabilité analytique, ont vu leur situation financière se détériorer par rapport à l’année précédente: les coûts de la gestion forestière ont légèrement augmenté (+2 francs/ha) et les recettes ont quelque peu diminué (–4 francs/ha). En conséquence, le déficit par hectare de surface forestière productive s’est accru de 6 francs pour atteindre 66 francs.

Statistique forestière suisse 2020 >>

Texte : Office fédéral de la statistique (OfS)

0 commentaires

Ajouter un commentaire

 
  • Liebi LNC

  • Windhager

  • Tiba

  • Heizmann

  • Fröling

  • Ökofen
 

Publicité

Ici vous trouverez les tarifs publicitaires PDF

Newsletter

 

Suivez-nous!